Histoires du mobilier design

Un salut à la chaise Navy 1006

Reine des salles d’interrogatoires de vos films et séries TV favorites, la chaise Navy 1006 a parcouru Guerres et épopées culturelles avant d’en arriver là.

 Voici son histoire.

C’est au milieu des années 1940 que l’histoire commence. L’armée Américaine, alors en pleine évolution, confit à un certain Wilton C. Dinges, une mission hors du commun : créer une chaise capable de résister à l’eau, à la corrosion et aux attaques de torpilles. Mais pas seulement. Cette future chaise se devrai d’être légère et dépourvue de propriétés magnétiques afin de ne pas interférer avec les appareils électroniques des navires et sous marins.

C’est l’aluminium qui sera choisi pour fabriquer la chaise.

 En 1948, c’est le début de la production. Wilton Dinges créé l’entreprise EMECO et s’associe avec des artisans locaux. La chaise sera donc assemblée mécaniquement et terminé manuellement.

La particularité autour d’un design anodin.



Pour fabriquer une chaise Navy 1006 originale (ten-O-six), il faut 77 étapes d’assemblage. Structure de la forme, traitement thermique ou encore soudure, un ensemble d’étapes ayant pour but de créer la chaise la plus solide au monde.

Emeco-1950-Ad-Lightweigt-vs-Heavyweight-600x551

Tous ces superlatifs autour de la solidité seront vite adoucis par la particularité de l’assise de cette chaise. 
En effet, le moule présent sur l’assise de la navy est inspiré du galbe des fesses de la célèbre pin-up et actrice américain, Betty Grable.

betty-grable-in-the-1930s-and-1940s-3

Après quelques années de succès, l’entreprise EMECO frôle le dépôt de bilan avant d’être miraculeusement rachetée par deux américains passionnés. C’est le début d’une toute nouvelle histoire. La nouvelle stratégie commerciale rendra cette chaise célèbre. On l’apercevra notamment au cinéma à la télé et dans les musées.

navy-chair-dark-knight-interrogation-scene-christopher-nolan-2008

La Ten O Six a parcouru le temps sans prendre de rides, bien au contraire. Beaucoup de designers, séduits par l’histoire incroyable de cette chaise, ont décidé de s’associer avec l’entreprise EMECO, pour créer des modèles « hommage ».
Vous pouvez acquérir une reproduction fidèle de cette chaise sur le site Meubles & Design

Vous aimerez peut-être

Aucun commentaire

Laisser un commentaire